artistes

jean-luc navette

3 Références

Jean-Luc Navette est né en 1975 à Villeurbanne. Il vit et travaille à Lyon. Diplômé de l'école d'art Emile Cohl en 1999 où il a étudié l'illustration et la bande-dessinée, il va s'orienter dès 2001 vers le tatouage et ouvrir Viva Dolor, sa propre enseigne en 2003. Sa pratique du dessin en noir et blanc prend sa source dans l'Amérique de l'entre-deux guerres, évoquant tout à la fois la grande dépression, le bayou poisseux, le blues et les bas-fonds de la Nouvelle-Orléans. Inspiré par les refrains des 78 tours et les objets anciens du quotidien qu’il collectionne, Jean-Luc Navette orchestre avec ferveur une parade nocturne hallucinée où bad boys et filles de mauvaise vie croisent d'inquiétantes apparitions spectrales, ambassadeurs zélés de l'impitoyable Faucheuse. Devenu une figure incontournable de la scène dark, son style acéré ornant depuis des années bon nombre d'affiches de concerts et pochettes de disques, Jean-Luc Navette va s'éloigner peu à peu du monde du tatouage et s'émanciper de la contrainte de la commande pour développer un univers personnel sans entraves.

Dernier été du vieux monde et Nocturnes, deux monographies parues aux éditions Noire Méduse en 2012 et 2017 rendent compte de cette démarche. Ce travail autour du livre se poursuit aujourd'hui avec les éditions Banzaï qui publient en 2020 ... Que le ciel s'ouvre, un fac-similé de ses carnets de dessins, opus inaugural d'une nouvelle collection. Côté expositions Jean-Luc Navette est un artiste rare. Après une présentation d'envergure en 2012 pour le tout premier Art Show organisé par la revue HEY! au Musée de la Halle Saint-Pierre, il aura fallu patienter près de dix ans pour admirer ses œuvres à Paris via la galerie Arts Factory, son nouveau point d’ancrage.

crédit photo : mariette briand

+ / -